• IMG_20180614_1204242

    Inauguration de l’Aménagement Foncier Agricole de Bussy-le-Grand et Lucenay-le-Duc

    C’est avec plaisir que je me suis rendu jeudi 14 juin à Lucenay-le-Duc pour inaugurer l’Aménagement Foncier Agricole et Forestier, ou « AFAF », lancé il y a 8 ans par les communes de Bussy-le-Grand et de Lucenay-le-Duc et accompagné par le Conseil départemental de la Côte-d’Or.

    Cet aménagement foncier va contribuer de manière importante à l’amélioration des conditions de 60 exploitations agricoles valorisant le patrimoine foncier de plus de 450 propriétaires dont un grand nombre ont reçu des parcelles regroupées.

    L’AFAF va également permettre, au-delà de la meilleure desserte possible des parcelles, de favoriser la transmission des exploitations agricoles et de facto, l’installation de jeunes agriculteurs. Nos territoires ruraux en ont besoin car ils constituent un rempart concret à la désertification rurale et à la fermeture des paysages.

    Cet engagement du département permet également de réaffirmer notre soutien à l’agriculture si importante pour nos territoires. C’est d’ailleurs à ce titre que 270.000 € sont consacrés à l’aménagement foncier et rural dans le Budget Supplémentaire 2018 qui sera proposé au vote des élus du Département lors de la session du 25 juin 2018.

    L’agriculture est essentielle à l’attractivité du département et ces AFAF représentent un outil remarquable permettant de concilier développement économique, développement humain et préservation de l’environnement.

    Le Conseil départemental en a pleinement conscience et c’est pourquoi nous sommes le 3ème département de France le plus dynamique en matière d’aménagement foncier. La Côte-d’Or était d’ailleurs le premier Département de France à connaître un aménagement foncier. C’était à Rouvres-en-Plaine, en 1707, il y a plus de 3 siècles !

    Concilier le respect de l’environnement et l’aménagement durable du territoire, c’est donc possible et c’est là tout le sens des politiques publiques auxquelles nous sommes attachés.

  • IMG_6477

    30ème anniversaire du Parc de l’Auxois

    Ce vendredi 15 juin, j’ai eu le plaisir de me rendre à Arnay-sous-Vitteaux pour célébrer les 30 ans du Parc de l’Auxois aux côtés d’Eric et Sébastien Mutter, ses deux cogérants.

    Cette belle journée de fête a permis de mettre en avant ce parc devenu une véritable fierté touristique pour notre département. Ce site, désormais incontournable pour les Côte-d’Oriens, ne cesse de voir sa fréquentation augmenter chaque année.

    C’est ainsi que de nouvelles espèces arrivent chaque saison (loups blancs en 2016, tigres en 2017 et servals en 2018) pour attirer la curiosité des visiteurs. La possibilité pour le public d’attribuer un nom aux nouveaux tigreaux, la création d’un sixième enclos de contact sont autant d’idées intéressantes que je tenais à mettre en avant.

    C’est justement grâce à sa capacité à se renouveler que le parc est désormais classé 6ème site touristique de Côte-d’Or en nombre d’entrées.

    Le développement du tourisme est un de nos objectifs principaux au Conseil départemental et ce 30ème anniversaire du parc, dans la Haute Côte-d’Or, permet d’illustrer notre attachement à une offre touristique équilibrée sur l’ensemble du territoire.

    Le Conseil départemental continuera à participer, avec l’agence Côte-d’Or Tourisme, à la promotion des sites touristiques qui font la beauté de notre département.

     

  • image1

    Grande opération « l’agneau, 100 % Côte-d’Or » dans nos restaurants collectifs !

    C’est avec plaisir que je me suis rendu, ce mardi 12 juin, au collège Alésia de Vénarey-Les Laumes pour l’opération Filière ovine 100 % Côte-d’Or « Ce midi, gigotez, sautez ! ».

    Ce fut l’occasion de valoriser une initiative que nous renouvelons chaque année depuis 2012, en Côte-d’Or, et qui consiste à promouvoir une filière agricole locale (du bœuf en 2012, 2013 et 2015, à la volaille en 2014, les fraises en 2016 en passant par le porc en 2017) dans les collèges du département et les établissements médico-sociaux (notamment les maisons de retraite).

    En effet, le Conseil départemental de la Côte-d’Or a fait le choix d’être un acteur incontournable de l’économie locale, et c’est à ce titre qu’il est soucieux de promouvoir avant tout nos produits locaux. Nous avons cette chance d’avoir de nombreux producteurs en Côte-d’Or (220 exploitations professionnelles d’ovins), il serait dommage de ne pas en tirer profit !

    Ainsi, une de nos priorités est que nos collégiens mangent des produits sains, locaux et au meilleur prix possible. C’est en ce sens que le Département finance à hauteur de 56 % le coût de chaque repas scolaires, afin de proposer le prix le plus bas pour la meilleure qualité possible aux collégiens de Côte-d’Or.

    Car c’est aussi cela notre rôle de chef de file de la solidarité territoriale : mettre en avant tout le travail et la qualité de nos producteurs locaux et de leurs produits.