• Capture d’écran 2019-09-27 à 08.31.39

    Chronelec à Norges-la-Ville : une PME qui participe à l’attractivité de la Côte-d’Or

    Répondant à l’invitation de Pierre Rousseau, j’ai visité hier, mercredi 25 septembre, les locaux de Chronelec, à Norges-la-Ville.

    Cette PME innovante et dynamique a été créée en 1994 par Pierre Rousseau, entrepreneur volontaire mais également maire de la petite commune d’Uncey-le-Franc.

    Elle fabrique des systèmes de chronométrage par transpondeurs et les commercialise auprès de prestigieux partenaires, tels les 24 heures du Mans, la Fédération française de sport automobile (FFSA) ou le groupe TAG Heuer.

    Elle montre qu’il est possible de réussir et entreprendre dans nos territoires ruraux pour peu qu’on innove et qu’on soit motivé.

    Chronelec est une fierté pour son fondateur, Pierre Rousseau, pour ses employés, pour les habitants de Norges et pour toute la Côte-d’Or.

  • logo_cd_cotedor

    Subventions du Département aux associations culturelles : stop à la désinformation !

    Depuis plusieurs jours, certains élus de gauche véhiculent de fausses informations concernant le financement d’associations culturelles dijonnaises.

    Le Département de la Côte-d’Or aurait, de façon discrétionnaire et totalement inattendue, décidé de ne plus subventionner ni la salle de la Vapeur, ni l’Opéra. Le Département de la Côte-d’Or en aurait après la Métropole.

    C’est faux. Complètement faux.

    En septembre 2018, j’avais publiquement annoncé que le Département, contraint par l’Etat à limiter l’évolution de son budget à 1,2%, allait substituer aux traditionnelles subventions de fonctionnement une logique d’appel à projets avec l’objectif, dans le domaine culturel, d’apporter la culture partout sur le territoire côte-d’orien. Il est donc faux de dire que ces deux associations ont été mises devant le fait accompli. Leurs dirigeants étaient bien informés depuis de nombreux mois de cette proposition.

    Par courrier en date du 12 juillet dernier, j’avais confirmé à la Présidente de la Vapeur que le Département continuerait d’aider financièrement la Vapeur pour peu qu’elle réponde aux appels à projets et aux partenariats proposés par la collectivité que je préside. Il est donc faux de dire que le Département refuse de subventionner la Vapeur.

    Le 2 août, après avoir reçu plusieurs méls, j’ai de nouveau écrit à la Présidente de la Vapeur pour lui redire que le Département subventionnerait la salle sur la base d’un véritable partenariat, avec de vraies contreparties. Il est donc faux de qualifier la position du Département de jusqu’au-boutiste et de crier sur tous les toits que le Conseil départemental refuse catégoriquement d’aider financièrement l’association.

    J’ai toujours été dans une logique de dialogue et d’écoute. Simplement, pour dialoguer, il faut être deux.

    Le Département va, bien entendu, continuer de financer la culture en tout point de son territoire, y compris sur la métropole. Par exemple, avec Arts & Scènes en Côte-d’Or, ce sont 18 spectacles et 65 représentations qui seront proposés au public dans toute la Côte-d’Or.

    Désormais, dans la culture comme dans les autres secteurs, le Département veut être un partenaire des associations, pas un logo en bas de leurs affiches. Le Département souhaite un vrai partenariat avec le réseau associatif.

    Alors, je comprends mal les gesticulations et la fébrilité de certains élus dijonnais qui veulent opposer Métropole et Département.

    Moi, je ne suis pas dans ces postures politiciennes.

    Je suis le Président du Conseil départemental de la Côte-d’Or, de toute la Côte-d’Or, Métropole incluse et je défends la culture pour tous. Pour toute la Côte-d’Or. Pour Dijon et sa métropole mais également pour Châtillon-sur-Seine, Beaune, Montbard, Semur, Genlis, Pontailler, Marigny-le-Cahouët, Blaisy-Bas et Minot.

    Je rappelle qu’en 2018, le Département a injecté plus d’un million d’euros de fonctionnement dans la Métropole dijonnaise au titre de la culture ! Plus d’un million d’euros ! On est donc loin du désengagement avancé par certains élus de gauche !

    J’aime Dijon et la Métropole. Mais j’aime Dijon en Côte-d’Or. Je dis oui à une Métropole qui rayonne sur tout le département. Non, à une Métropole recroquevillée sur elle-même.

    Catherine Louis, vice-présidente du Conseil départemental en charge de la culture et mes services sont donc disponibles pour recevoir les dirigeants de toutes les associations culturelles. Pour dialoguer. Pour coconstruire un partenariat qui soit profitable à tous. A tous les Côte-d’Oriens.

  • Capture d’écran 2019-06-04 à 13.14.02

    Signature du 1er AMEL de France pour le déploiement de la fibre en Côte-d’Or

    François Sauvadet, Ancien ministre et Président du Conseil départemental de la Côte-d’Or, et David El Fassy, Président d’Altitude Infrastructure ont signé officiellement hier, 3 juin 2019, la première convention relative à un projet AMEL (appels à manifestation d’engagements locaux) en France.

    Lancé par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or et rendu public le 22 mars devant le Premier Ministre en déplacement dans le Gers, cet AMEL avait reçu le premier avis favorable de la part de l’ARCEP et avait ensuite été validé par Edouard Philippe début mai 2019.

    Il s’inscrit en complément du réseau d’initiative publique mis en place par le Département et vise à obtenir une couverture FttH à 100% de la Côte d’Or.

    57 000 foyers seront raccordés par Altitude Infrastructure d’ici la fin 2022, dont environ 8 000 avant la fin 2020 (sur 30 communes prioritaires).

    Des engagements forts de la part de l’opérateur : « Au même titre que dans les zones AMII, les engagements AMEL sont fermes et contractuels. Le planning pour raccorder 100% des foyers en Côte d’Or est ambitieux mais nous relèverons le défi sur notre périmètre » déclare David El Fassy, qui, via ce futur réseau, développera l’emploi direct et indirect local. « Je me réjouis que le Conseil départemental de la Côte-d’Or soit le premier Département en France à signer une convention, dans le cadre de l’AMEL proposé par le Gouvernement, avec Altitude Infrastructure pour accélérer le déploiement de la fibre dans les territoires. Pour la première fois en France, un opérateur va déployer sur fonds privés des prises de fibre optique jusqu’à l’abonné en zone rurale. Il s’agit d’une avancée majeure pour tous les Côte-d’Oriens.

    Encore une fois, le Département confirme qu’il est en pointe en matière de numérique. L’objectif est de couvrir l’ensemble de la Côte-d’Or d’ici à 2022 » annonce François Sauvadet.

     

     

     

Page 2 sur 7612345...102030...Dernière page »