• Une blog

    Voeux 2019

    Cette année 2018 s’est achevée dans la morosité et l’incertitude. La mobilisation des « gilets jaunes » a mis en évidence le malaise profond ressenti par une grande partie nos concitoyens. Plus qu’un ras-le-bol fiscal, bien réel, c’est un sentiment d’abandon qu’expriment les habitants des territoires ruraux et périurbains.

    Que nous ont dit les gilets jaunes ? Leur message est clair. Les habitants des campagnes et des quartiers, les Français les plus modestes, les classes moyennes ne supportent plus d’être les laissés-pour-compte. Ils nous disent que la métropolisation de la vie publique n’est pas la solution. Ils n’en peuvent plus des déménagements des services publics qui touchent la France périphérique. Ils ne veulent plus qu’on les considère comme des Français de seconde zone, tributaires des premiers de cordée.

    Une fois ce constat effectué, il faut faire de cette crise une chance pour notre pays. Pour repartir de l’avant. Avec force. Positivement, pour dessiner la France de demain. Une France de la proximité, de l’écoute, de la solidarité et du respect. Une France où le labeur paie. Une France où l’on peut vivre décemment de son travail. Une France qui propose les mêmes services publics où que l’on habite sur le territoire. Une France qui vient en aide aux plus fragiles. Une France qui récompense les efforts.

    Les Français veulent de la proximité et de l’attention au quotidien. Si l’Etat doit bien sûr être en première ligne, le Département de la Côte-d’Or restera le garant des solidarités humaines et territoriales. En Côte-d’Or, le Conseil départemental que je préside est cette collectivité de proximité qui agit pour les habitants au quotidien. Toutes nos politiques, tous nos dispositifs sont mis en œuvre avec un seul objectif : accompagner les Côte-d’Oriens, 100% des Côte-d’Oriens, où qu’ils habitent sur le territoire, sur 100% des territoires.

    Je vous souhaite, à chacune et chacun, une bonne et heureuse année 2019.

  • 46076610_255807015037045_5843034944414154752_n

    Signature du contrat « Cap 100 % Côte-d’Or avec la Commune de Pouilly-en-Auxois »

    C’est avec grand plaisir que j’ai signé le contrat « Cap 100 % Côte-d’Or », avec le maire de Pouilly-en-Auxois, Bernard Milloir, tout son conseil municipal, les élus de la ComCom de Pouilly-Bligny et les commerçants venus en très grand nombre ce mardi 13 novembre 2018.

    C’est un moment important pour la Ville, mais aussi pour la Côte-d’Or : pour le Département, c’est un engagement financier de 350.000 €. Nous sommes ainsi le 1er financeur de ce beau projet.

    Au total, ce contrat « Cap 100 % Côte-d’Or » va générer à Pouilly-en-Auxois plus de 1,2 M€ de travaux.
    350.000 €, c’est un investissement notable pour l’ancien chef-lieu qu’est Pouilly-en-Auxois, et c’est l’illustration même de notre sens de la solidarité territoriale.
    Ce contrat « Cap 100 % Côte-d’Or » permettra ainsi de réaménager les espaces publics du centre-bourg et de ses accès, depuis la Place des Alliés jusqu’à la rue du 8 mai 1945.

    Au total, la surface qui fait l’objet de cette requalification s’étend sur environ 9.000 m², et permettra de changer le rapport qu’ont les Polliens avec la RD 977 bis, qui traverse le village.

    Il faut donc une vraie ingénierie pour faire de cette traversée une chance, un défi pour le vivre-ensemble et l’animation commerciale à Pouilly-en-Auxois.

    Les travaux, qui seront lancés avant la fin du 1er trimestre 2019, permettront ainsi de créer des espaces aux fonctionnalités bien définies dans le cœur de ville.

    Enfin, un point tout à fait essentiel dans ce projet, c’est la place des mobilités, et la question de la voiture, plus que jamais d’actualité, malheureusement !

    La requalification de votre centre-bourg permettra de concilier les modes de déplacement doux (vélo, voie verte, cheminement piétonnier) avec les modes de déplacement traditionnels (la voiture).

    Et la commune de Pouilly-en-Auxois prouve qu’urbanisme ne rime pas avec dogmatisme : oui, hors des grands centres urbains, la voiture demeure le moyen de transport incontournable pour le travail et les loisirs, quoi que veuille nous faire croire le Gouvernement !

    L’automobile peut donc avoir sa place dans les centres-bourgs quand l’urbanisme est pensé avec intelligence !

  • 43192676_1085503961574236_6537927860831649792_n

    Conférence LégiTime – Les rendez-vous du Barreau du Dijon

    Ce mercredi 3 octobre avait lieu une conférence LégiTime en Salle d’honneur du Département, organisée par le Barreau de Dijon, sur le thème « Comment favoriser l’accès des PME à la commande publique ? »

    Dans un contexte budgétaire particulièrement difficile pour les collectivités locales, dont l’investissement est bridé par le Gouvernement, le Conseil départemental demeure le 1er investisseur de la Côte-d’Or.

    Avec 103 M€ d’investissement cette année, Parce qu’une collectivité qui n’investit pas décline, la majorité départementale a donc fait un choix courageux : 103 M€ d’investissement pour insuffler le dynamisme nécessaire au développement de l’emploi et de l’activité.

    103 M€ d’investissement pour créer l’environnement le plus favorable à l’implantation et au développement d’entreprises partout sur le territoire.

    En matière de commande publique, le Département ne favorise jamais le moins-disant, mais toujours le mieux-disant. En aucun cas, nous nous limitons au seul critère du prix dans le choix des entreprises candidates.

    C’est l’un des axes forts de notre Charte PME, signée le 26 avril dernier avec les chambres consulaires et les organisations professionnelles de la Côte-d’Or.

    Nous favorisons aussi la transition vers la numérisation de la commande publique, en mettant en ligne les dossiers de consultation pour les marchés dont le montant est égal ou supérieur à 25.000 € HT.

    Dans la même logique, nous avons rappelé notre détermination à lutter contre les offres anormalement basses, conscients de la menace que cette pratique représente pour la pérennité de nos entreprises.

    82 % des marchés publics que nous passons sont notifiés à des entreprises côte-d’oriennes, et jusqu’à 87 % à des sociétés bourguignonnes.

    Enfin, le Département se tient également au côté des Maires pour la passation de leurs marchés, en les assistant techniquement (MiCA, SATESE …) gratuitement, et financièrement, grâce à l’aide aux communes et aux Contrats Cap 100 % Côte-d’Or.

    Cette soirée a permis de dresser ensemble un constat clair, limpide : c’est par les collectivités locales que passe la reprise de la commande publique, pas par l’Etat, qui ne pèse que pour 16 % dans les carnets de commande de nos entreprises, quand on connaît pourtant les moyens dont il dispose pour aménager notre territoire national.