• logoudi

    Réaction après la tribune de François Rebsamen dans le JDD

    François Rebsamen a publié dans le JDD de ce jour une curieuse tribune intitulée « Pour une coalition de Gouvernement » qui m’interroge.

    Avec sa casquette de président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNSER), François Rebsamen paraît avoir acquis que « son » candidat, Benoît Hamon, investi par son parti, le PS, a d’ores et déjà perdu. On a connu soutien plus franc.

    Nombreux sont ceux, à gauche comme à droite, qui ont décidé de soutenir leur candidat jusqu’au bout. C’est une question de loyauté. Une question qui n’est donc visiblement pas partagée par tous, certains ayant le soutien à géométrie variable, orienté dans la direction du vent.

    J’attends d’ailleurs avec gourmandise la réaction de Colette Popard, si prompte à réclamer la démission de François Patriat du Sénat, à l’égard du maire de Dijon.

    Car François Rebsamen suggère, certes sans jamais le dire ouvertement, qu’il votera bien Emmanuel Macron au premier tour. Une sorte de vote « utile » pour éviter un deuxième tour Fillon-Le Pen. Agiter la menace de la droite ou de l’extrême-droite est une stratégie commune à gauche pour justifier un changement de cap ou, en l’occurrence, de vote.

    Mais François Rebsamen sait pertinemment, comme je l’ai toujours dit (Voir dans mon blog : http://www.francois-sauvadet.net/macron-ou-le-pen-president-vers-un-pays-ingerable/) que seul François Fillon est en position d’avoir une majorité forte et solide à l’Assemblée nationale.

    Emmanuel Macron, s’il est élu à la Présidence de la République en mai, a ainsi peu de chance d’obtenir 289 députés En Marche au Palais-Bourbon en juin. Je l’ai dit et François Rebsamen le dit également dans le JDD.

    Lire la suite

  • presentation-logo

    Démission d’Arnaud Danjean du Conseil Régional : Avec son départ, notre Région perd beaucoup

    Arnaud Danjean, député européen depuis juin 2009 et conseiller régional de Bourgogne depuis mars 2010 et de Bourgogne-Franche-Comté depuis décembre 2015, a annoncé son intention de démissionner de son mandat régional à partir de juin prochain.

    Il m’avait fait part de sa décision il y a quelques jours.

    Je la regrette même si je la comprends.

    En tant que député européen, il aurait pu être un atout important pour notre grande Région. Il aurait pu être un relais efficace de notre collectivité à Bruxelles, la Région étant désormais pleinement responsable de la gestion des fonds structurels européens.

    Lire la suite

  • IMG_0901

    Avec François FILLON, nous bâtirons la République des territoires !

    A l’initiative du Député Damien ABAD, Président du Département de l’Ain, du Député Christophe GUILLOTEAU, Président du Département du Rhône, et du Sénateur Benoît HURÉ, Président du Département des Ardennes, et Président du groupe de la Droite, du Centre et des Indépendants (DCI) à l’Assemblée des Départements de France, 46 Présidentes et Présidents de Département apportent leur soutien à la candidature de François FILLON à l’élection présidentielle.

    Nous, présidents de Département de la Droite et du Centre, renouvelons notre entier et plein soutien à François FILLON, parce qu’il est le seul candidat à avoir une vision d’avenir de l’organisation territoriale. Après avoir subi le comportement brutal du gouvernement socialiste, les Départements concluront avec celui de François FILLON un pacte de territoire, qui définira leurs relations avec l’Etat, dans un esprit partenarial, dans le respect des principes de liberté et de responsabilité.

    François FILLON a présenté, ce mercredi 8 mars 2017 devant l’Assemblée des Départements de France, son ambition pour leur avenir. Il a rappelé son attachement aux collectivités locales, que le pouvoir socialiste a étranglé par une baisse drastique de 10 milliards d’Euros de dotations en trois ans, et qu’il asphyxie sous des normes imposées unilatéralement. Pour François FILLON comme pour tous les Français, le Département est la collectivité par excellence de la solidarité et de la proximité.

    Lire la suite