• logo_cd_cotedor

    Décès de Louis Cortot

    J’ai appris avec tristesse le décès de Louis Cortot, ancien Compagnon de la Libération, dimanche 5 mars, à quelques jours de son 92ème anniversaire. Après sa disparition, on ne compte désormais plus que douze Compagnons de la Libération encore en vie.

    Né à Sombernon le 26 mars 1925, Louis Cortot avait rejoint la Résistance dès 1940, âgé de seulement 15 ans, en même temps que son frère aîné, Jean. Fortement impliqué dans de nombreuses actions contre l’occupant, il avait été très gravement blessé en août 1944.

    Son implication dans la Résistance lui avait valu d’être décoré de la Croix de la Libération par le Général de Gaulle en novembre 1944. 

    Distingué à de multiples reprises, il était Président de l’Association nationale des anciens combattants et ami(es) de la Résistance (ANACR) et membre du Conseil de l’Ordre de la Libération depuis décembre 2010. Depuis l’été 2012, il présidait également l’association des amis du Musée de l’Ordre de la Libération.

    Avec la disparition de Louis Cortot, c’est une partie de l’Histoire qui s’éteint. C’est à nous, responsables publics ou simples citoyens, qu’il revient désormais de faire vivre son souvenir. On ne doit en effet jamais oublier que, si nous vivons dans une Europe en paix, rien n’est définitivement immuable.

    A sa famille et à ses amis, je présente mes plus sincères condoléances.

  • logo_cd_cotedor

    Réunion de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de la Côte-d’Or

    La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de Côte-d’Or s’est réunie hier à l’Hôtel du Département sous la présidence du Conseil départemental de la Côte-d’Or. 

    En application de la du 28 décembre 2015 sur l’adaptation de la société au vieillissement, cette Conférence rassemble les principaux acteurs de la prévention de la perte d’autonomie dans le département.

    Après son installation fin 2016, la Conférence devait débattre et valider son programme d’orientations pour 2017.

    En présence de tous les partenaires concernés, les représentants du Conseil départemental, de l’Agence Régionale de Santé (ARS), de la CARSAT, de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), des villes de Chenôve, Dijon, Genlis, Montbard, Talant, de la CPAM, de l’AGIRC-ARRCO et de la Mutualité Française de Bourgogne-Franche-Comté, le programme d’actions pour 2017 a été adopté à l’unanimité. 

    Un programme ambitieux qui touchera 100% des Côte-d’Oriens, où qu’ils habitent sur le territoire départemental. Au total, 820.000 euros sont d’ores et déjà fléchés pour 2017. L’effet levier devrait toutefois démultiplier cette participation financière.

    Lire la suite

  • logo_cd_cotedor

    Le cru 2017 du Guide Michelin met la Côte-d’Or à l’honneur

    Michelin a publié aujourd’hui le millésime 2017 de son Guide Rouge, dévoilant le palmarès des restaurants étoilés sur tout le territoire.

    La Côte-d’Or, terre d’excellence gastronomique, figure en bonne place dans l’édition 2017 du célèbre guide, notre département comptant 14 restaurants étoilés.

    C’est un de moins qu’en 2016 puisque « Le Montrachet » a perdu le macaron gagné en 2014. Gageons que Luc Filoé, le chef du restaurant implanté à Puligny-Montrachet, sera en mesure de reconquérir la précieuse distinction en 2018.

    Pour le reste, il n’y a aucun changement pour la Côte-d’Or, ce qui montre l’excellence et le savoir-faire des belles tables du département.

    Ainsi, j’adresse mes plus sincères félicitations aux chefs des restaurants qui conservent une étoile, Stéphane Derbord, Loiseau des Ducs et La Maison des Cariatides, à Dijon, L’Auberge de la Charme, à Prenois, Le Charlemagne, à Pernand-Vergelesses, Le Carmin, Le Bénaton, Le Jardin des Remparts et Loiseau des Vignes, à Beaune, L’Hostellerie de Levernois, à Levernois, Ed.Em, à Chassagne-Montrachet, et le 1131, à La Bussière-sur-Ouche.

    Je félicite également ceux qui conservent leurs deux étoiles, à savoir Le Relais Bernard-Loiseau, à Saulieu, et l’Hostellerie du Chapeau rouge, à Dijon.

    Tous sont des ambassadeurs du bien-manger et du bien-vivre à la Côte-d’orienne. A ce titre, ils participent au rayonnement de notre département par-delà ses frontières.