• presentation-logo

    Nouvelle année, même déni

    En matière d’exercice démocratique, l’année 2017 à la Région Bourgogne-Franche-Comté commence comme 2016 s’est terminée : par le non-respect des droits fondamentaux de l’opposition.

    Pendant un an, l’opposition n’a pas pu s’exprimer une seule fois dans un document de communication édité par la Région.

    En 2017, la gauche régionale semble bien décidée à persévérer dans ce déni de démocratie.

    Depuis 1 mois, 2 documents généralistes ont été diffusés par Mme Dufay et sa majorité. Un sur le budget et les priorités de la gauche régionale pour 2017. Un autre, vantant les promesses de la Présidente de Région.

    Et une fois de plus, pas le moindre espace réservé pour une expression contradictoire de l’opposition

    Il faut sans doute y voir une façon pour la majorité régionale d’éviter que soient mises en avant son absence de vision et l’extrême fébrilité de sa gestion.

    En fin d’année dernière, j’avais saisi Mme la Préfète afin qu’elle rappelle à la Présidente de Région les dispositions légales qui s’appliquent au droit d’expression des groupes politiques au sein de notre collectivité.

    Force est de constater que la représentante de l’Etat donne raison à l’analyse faite par notre groupe quand à l’absence d’expression de l’opposition dans les publications régionales :

    « […] en l’espèce, plusieurs documents (Lettres aux acteurs, présentation du budget 2016 et document exposant le bilan et les orientations de début de mandat) ont été diffusés sans qu’aucun espace ne soit réservé à l’expression de l’opposition. »

    J’en appelle donc aujourd’hui à nouveau, par courrier, à Mme Dufay afin que le droit fondamental de l’opposition à l’expression soit respecté.

    Courrier

  • logo_cd_cotedor

    Dépôt de plainte suite à l’agression de sapeurs-pompiers à Chenôve dans la nuit du jeudi 2 février

    Hier soir, jeudi 2 février, à 22h30, des sapeurs-pompiers ont été appelés à Chenôve pour intervenir sur une panne d’ascenseur. Une intervention qui s’est avérée être un piège minutieusement préparé.

    Profitant de la présence des pompiers dans l’immeuble pour secourir ceux qui étaient, soi-disant, bloqués dans l’ascenseur, des jeunes se sont introduits dans le véhicule d’intervention, l’ont démarré et ont fait un tour dans le quartier.

    Les sapeurs-pompiers ont finalement réussi à récupérer le contrôle de leur véhicule mais, à leur départ, ils ont été caillassés par les jeunes qui avaient reçu le « renfort » d’une dizaine de comparses. Si les pompiers n’ont pas été blessés, leur camion a été endommagé.

    Ces actes sont inadmissibles. Appeler des services de secours sur une intervention factice est inqualifiable mais agresser physiquement des pompiers qui risquent quotidiennement leur vie pour autrui est gravissime.

    Mes premières pensées sont pour les soldats du feu et leurs familles. Je veux les assurer de mon total soutien et de ma profonde considération.

    En association avec Vincent Dancourt, président du SDIS, j’ai décidé de porter plainte au nom du Conseil départemental de la Côte-d’Or que je préside. Je ferai de même, systématiquement, après chaque agression. Pour que de tels actes ne restent pas impunis.

    Je redis toute ma confiance à la Police pour qu’ils retrouvent les auteurs de ces violences et à la justice pour que ces délinquants soient mis hors d’état de nuire.

  • logo_cd_cotedor

    Le Conseil départemental nominé aux Victoires des Acteurs Publics : Soutenez ce projet !

    Chaque année, la revue Acteurs Publics récompense les initiatives les plus novatrices en matière de modernisation publique, dans les trois fonctions publiques.

    En 2016, 36 projets ont été retenus par le jury pour participer aux Victoires des Acteurs Publics. Parmi eux figure la création, par les Conseils départementaux de la Côte-d’Or et de la Saône-et-Loire, de la Société Publique Locale (SPL) Bourgogne-Franche-Comté Numérique.

    Cette SPL a pour objectif d’exploiter et de commercialiser le déploiement du très haut-débit sur le territoire de la grande région. L’Yonne, le Jura, la Nièvre et le Doubs ont, par la suite, rejoint cette SPL.

    Cette initiative originale de coopération interdépartementale est encore en course dans la catégorie du « Grand prix des lecteurs ». Une catégorie dont le lauréat sera dévoilé lors d’une grande cérémonie organisée à Paris le jeudi 2 février prochain.

    Tous les Côte-d’Oriens sont donc invités à soutenir la candidature de la SPL en allant voter via le lien suivant :

    https://www.acteurspublics.com/victoires/nomine/36/projet

    Grâce à vos votes, la SPL Bourgogne-Franche-Comté Numérique pourra peut-être monter sur la première marche du podium.

    On compte sur vous.