• Une blog

    Élections européennes : Emmanuel Macron est responsable de cette situation

    Le RN l’a emporté largement en Côte-d’Or comme en France et personne ne peut se réjouir d’une telle situation. L’extrême-droite obtient ses meilleurs scores dans les territoires les plus fragiles, ruraux et péri-urbains, là où la désespérance est la plus forte. Ce résultat, c’est le témoignage d’une France dont les citoyens sont en colère, comme l’a montré la crise des gilets jaunes, et qui ont porté leur exaspération dans les urnes.

    Emmanuel Macron porte une lourde responsabilité dans cette situation. En installant depuis des semaines un match RN-LREM, il a fait de ce débat européen un référendum pour ou contre Macron, qui a certes boosté la participation mais qui a également fait monter artificiellement le RN, tout en réduisant les autres partis à un rôle secondaire.

    Le résultat de ce soir est une défaite pour le Président. En claironnant sur tous les toits que la liste LREM arriverait en tête, devant le RN, il a pris un risque : les électeurs l’ont désavoué.

    Le deuxième enseignement, c’est que l’urgence climatique et la protection de l’environnement se sont imposées dans la campagne comme des sujets essentiels pour les Français. En Côte-d’Or, nous avons entendu cet appel depuis longtemps. Je rappelle que le Département de la Côte-d’Or est le premier Département français à s’être doté d’une vraie Stratégie d’adaptation au changement climatique.

    Et maintenant ? Au lendemain de ce coup de tonnerre, Emmanuel Macron et son Gouvernement ne pourront pas continuer comme avant. Ils doivent en tirer toutes les conséquences. Ils doivent écouter les Français et les élus locaux. Surtout, ils doivent arrêter d’engager des politiques parisianistes venues d’en haut qui conduisent la France droit dans le mur.