• Photo 4

    Inauguration du Théâtre de Semur-en-Auxois

    Le samedi 28 avril 2018 fut un très grand jour pour la Côte-d’Or, et pour la commune de Semur-en-Auxois qui vient de redonner vie au plus petit théâtre à l’italienne de France.

    Ce théâtre, c’est un joyau de l’Auxois, qui fait l’attrait de notre territoire, et qui a traversé les âges, de sa construction au XIXe siècle, à sa destruction en 1901 par un incendie. En 1901 déjà, la ville de Semur-en-Auxois avait entrepris une première restauration complète et à l’identique de l’édifice, puis une seconde en 1987.

    Car c’est aussi cela le rôle des collectivités : soutenir notre patrimoine, notre culture, que nous recevons en héritage et qui nous oblige.

    C’est pourquoi le Conseil départemental de la Côte-d’Or n’a pas hésité à soutenir ce beau projet, sur les 3 phases de sa rénovation, et a été le premier financeur sur la dernière phase des travaux, consacrée à rénovation et à l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

    Au total, nous avons accompagné la commune de Semur-en-Auxois à hauteur de 250.000 € dans cette aventure, soit près de 20 % du coût total du projet de rénovation.

    De plus, afin de donner vie à ce théâtre, nous avons aussi fait le choix de soutenir la saison culturelle 2018-2019 à hauteur de 50.000 €.

    En effet, cette programmation se donne pour ambition de permettre un travail en profondeur en matière d’éducation artistique et culturelle pour tous les publics, des valeurs que nous partageons au Conseil départemental.

  • Photo 2

    17è édition du festival « Le Printemps de l’Auxois »

    C’est toujours un plaisir de participer au Printemps de l’Auxois, ce festival de concerts, de bals, de stages de musique, qui met en relief la culture et l’éducation artistique dans les communes de l’Auxois.

    En effet, chaque année, le « Printemps de l’Auxois » contribue à faire de la Haute-Côte-d’Or une terre vivante, riche en animations, connue et reconnue pour sa vie culturelle.

    A l’époque où je présidais le Pays, j’avais souhaité initier une manifestation pouvant fédérer les acteurs des musiques et des arts traditionnels.

    Cette année, l’invité d’honneur était le groupe « BEKECS », qui a mis son talent et sa virtuosité au service de la musique hongroise. Après la musique cajun, le violon tsigane, les chants roumains et le folklore irlandais, c’était donc la musique Magyar et le violon hongrois qui étaient à l’honneur, pour le plus grand bonheur des élèves des écoles de musique et de leurs familles.17è édition du festival « Le Printemps de l’Auxois »

    Malgré une météo difficile, le public est venu en nombre applaudir tous les artistes qui animent cette fête de 3 jours. Toutes les raisons étaient donc réunies pour que le Conseil Départemental de la Côte-d’Or soit partenaire à part entière de cet événement, qui participe à l’aménagement culturel du territoire.

  • Capture d’écran 2018-04-26 à 19.00.58

    Tourisme : le Département, Côte-d’Or Tourisme et les EPCI main dans la main pour construire une Côte-d’Or attractive

    François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d’Or, et Marie-Claire Bonnet-Vallet, Présidente de Côte-d’Or Tourisme, ont reçu aujourd’hui les présidents des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de Côte-d’Or ainsi que les acteurs du tourisme, présidents de pays, d’offices de tourisme et de syndicats d’initiative pour une matinée de travail consacrée à la politique touristique.

    La Côte-d’Or est un haut-lieu du tourisme hexagonal. Notre département a de nombreuses richesses, des équipements structurants et des éléments du patrimoine culturel, architectural et naturel qu’il convient de valoriser davantage pour attirer encore plus de touristes.

    Nos vignes et nos climats, inscrits au patrimoine de l’Unesco, nos paysages, notre gastronomie et nos véloroutes sont autant d’atouts.

    Nous pensons également à nos musées, dont le MuséoParc d’Alésia, à notre patrimoine historique, notamment l’Abbaye de Fontenay, le Château de Bussy-Rabutin et la grande forge de Buffon, qui seront tous les trois mis à l’honneur cette année dans le cadre de l’opération #EpiquesEpoques.

    Nous pensons enfin aux projets structurants de demain, et notamment la Cité des Vins de Beaune ou la Cité internationale de la gastronomie de Dijon.

    Autant d’éléments qui participent à l’attractivité de la Côte-d’Or et au dynamisme de son économie. Car les touristes qui viennent découvrir la Côte-d’Or dépensent en Côte-d’Or.

    Le Conseil départemental de la Côte-d’Or et son agence de développement touristique continueront donc d’imaginer une politique touristique dynamique et réactive, d’agir et d’investir, aux côtés des communautés de communes et des acteurs locaux, pour renforcer le secteur du tourisme et en faire profiter tous les territoires.

    François Sauvadet et Marie-Claire Bonnet-Vallet ont d’ailleurs profité de cette réunion de travail pour dire leur intention de privilégier désormais une logique de projets, à travers des conventions touristiques entre le Conseil départemental, Côte-d’Or Tourisme et les communautés de communes.

    Grâce à l’instauration de la taxe additionnelle départementale à la taxe de séjour, validée récemment à l’unanimité par l’Assemblée départementale, indolore pour les Côte-d’Oriens car uniquement payée par les touristes, la politique touristique départementale bénéficiera de nouveaux moyens financiers conséquents qui seront consacrés à développer la destination 100% Côte-d’Or.

    Des moyens qui profiteront, directement, à toute la Côte-d’Or, à tous ses territoires, à tous ses professionnels de l’hébergement et, donc, à tous les Côte-d’Oriens.